Spread the love

 

Avez-vous déjà entendu l’expression : « L’enfer est pavé de bonne intentions » ?
Le scénario du film « Le Terminator» en est une belle illustration https://fr.wikipedia.org/wiki/Terminator

Imaginez un film dans lequel 3 acteurs jouent les rôles principaux comme dans le TERMINATOR de James CAMERON : https://www.youtube.com/watch?v=QaagRs5pX_E

Un persécuteur : Le T800 / Arnold Schwarzenegger
Une victime : Sarah Conors / Linda Hamilton
Un sauveur : John Connor / Michael Biehn

Qui est le catalyseur de ce film ? La Victime, Sarah Conors.

Le catalyseur des jeux psychologiques: la Victime

En effet, sans elle, intimement convaincue que la situation la dépasse totalement et qu’elle n’a pas les moyens intellectuels, matériels ou financiers de s’en sortir, ni le Sauveur, ni le Persécuteur n’ont de raison de se manifester.

La victime est donc le catalyseur, le dynamiseur du jeu ; son incapacité à prendre ses responsabilités de manière autonome cimentent le jeu ; et son positionnement laissera tourner en rond un processus qui n’aura finalement jamais de solution, tant que 2 autres acteurs joueront l’un après l’autre des rôles complémentaires.

Dès que le film aura débuté, chaque acteur Le T800, Sarah Conors ou John Connor aura envie de jouer de sa partition, indéfiniment :

  • Aucun-e des trois acteur/actrice(s) n’est conscient-e qu’elle/il est ravi de sa situation.
  • De plus, aucun-e des 3 acteur/actrice(s) ne réalise qu’elle/il est en situation de confort, très souvent habitué-e à porter son déguisement pour jouer le rôle qui lui a été assigné.
  • Enfin aucun-e des 3 acteurs se se rend compte qu’elle/il retire un certain bénéfice personnel tant que l’équilibre du trio est maintenu.

Quels sont plus précisément les 3 principaux acteurs du film :

  • La Victime ne veut pas vraiment être sauvée; elle ne souhaite pas réellement devenir autonome; elle ne cherche pas au fond d’elle-même les moyens de devenir responsable et autonome pour sortir des difficultés toute seule.
    Ainsi, elle peut continuer à attirer l’attention sur elle & se plaindre régulièrement.
    Il arrive qu’elle soit elle/lui-même un Persécuteur d’un autre jeu.
    De même, elle peut également être elle/lui-même un Sauveur d’un autre jeu ; n’ayant pas réussi à arrêter le scénario dramatique, elle/il veut également recevoir de l’aide même si elle/il a les moyens de se débrouiller tout-e seul-e…
  • Le Sauveur ne souhaite pas réellement que la victime devienne autonome, responsable & se sauve toute seule ; ainsi lui Superman / Wonder Woman pourra voler régulièrement à son secours, au chevet de sa victime préférée en éprouvant une certaine fierté, celle d’avoir eu le courage & la force toute puissante d’accomplir une œuvre remarquable, enfin.
    Et il peut être elle/lui-même une ancienne Victime d’un autre Jeu ; n’ayant pas réussi à arrêter le scénario dramatique, elle/il veut apporter son aide même lorsque celle-ci ne lui a pas été demandée.
    De même elle/il préfère s’occuper des besoins des autres pour oublier ses propres besoins insatisfaits.
    De même, le Sauveur peut être elle/lui-même un Persécuteur d’un autre jeu.
  • Le Persécuteur cherche à garder la victime en permanence à sa portée pour la persécuter ; ainsi, il se sent grand et fort et peut assouvir enfin son besoin de domination.
    De même il peut être elle/lui-même une ancienne Victime d’un autre Jeu ; n’ayant pas réussi à arrêter le scénario dramatique, elle/il veut recouvrer une certaine estime d’elle/lui-même en ayant du pouvoir sur une autre personne, plus « faible ».

Le rôle du 1er acteur du film est tenu par la Victime, Sarah Conors.
Et le rôle du 2ème acteur du film est tenu par le Persécuteur Le T800
Puis le rôle du 3ème acteur du film : le sauveur John Connor

Voyons les spécificités du 1er acteur du film : la Victime, Sarah Conors

La Victime impuissante face à son Persécuteur

Les bénéfices à être la Victime:

  • Attirer l’attention sur soi, et en particulier l’attention du Sauveur.
  • Se plaindre sans cesse.
  • Combler ses sentiments de manque affectif.
  • Recevoir de la compassion, de la protection et de l’attention.
  • Ne pas avoir à faire d’effort pour sortir de la situation.
  • Et ne pas avoir à reconnaître ses propres responsabilités.

Le ton de la voix de la Victime est souvent triste voire larmoyant.

Phrases classiques d’une personne qui joue le rôle de Victime :

  • Malgré tous mes efforts je n’arrive pas à m’en sortir.
  • Elle/il n’est jamais satisfait-e de tout ce que je fais pour elle/lui.
  • Je reçois sans cesses des reproches malgré mes tentatives pour…
  • Pour vous c’est plus facile.
  • Je ne vois pas comment répondre à ses demandes.
  • Personne ne fait attention à moi.
  • Je n’ai jamais de chance.
  • Tu ne viens jamais me voir
  • Je n’ai rien fait pour créer cette situation.
  • Ou je suis incapable de m’en sortir.
  • Je suis seul-e au monde.
  • Ou encore je suis débordé-e de travail…

En Analyse Transactionnelle (A.T.), la Victime est un « enfant adapté soumis » qui veut à tout prix plaire ; elle reproduit inconsciemment des comportements ancrés depuis l’enfance ; son comportement sera bien souvent guidé par la recherche d’approbation, de compassion; c’est la raison pour laquelle elle/il se soumet trop facilement aux règles, aux valeurs ou aux normes « parentales »…

En cherchant son Sauveur, la victime appelle au même moment son Persécuteur.
Lorsqu’il n’y a pas de personne qui joue le rôle de Persécuteur dans son environnement, la Victime le créera ex nihilo (tâches, obligations, événements, environnement…).

Voyons les spécificités du 2ème acteur du film : le Persécuteur Le T800

Le Persécuteur tout puissant

Les bénéfices à être le Persécuteur :

  • Libérer sa frustration sur quelqu’un d’autre, sur une Victime.
  • Jouir de son pouvoir sur une personne.
  • Avoir enfin le sentiment de pouvoir être la/le dominant-e.
  • Jubiler intérieurement de voir une personne mal à l’aise.
  • Imposer son point de vue une personne.

Le ton de voix du Persécuteur est souvent agressif avec une attitude autoritaire.

Le Persécuteur est souvent :

  • Un Sauveur déçu qui, constatant son impuissance à changer la situation qu’elle/il ne veut pas changer, emploie la manière forte,
  • Ou bien encore une Victime qui a décidé de se venger d’une situation antérieure ; elle/il a besoin d’un souffre-douleur, une victime pour se sentir capable et fort.

Phrases classiques :

  • Tu ne fais rien comme il faut !
  • Je te le dis tout le temps !
  • Tu n’arrêtes jamais de… !
  • Je ne veux pas que tu te blesses !
  • A ton âge tu devrais être capable !
  • Vous ne seriez pas dans cette situation si vous m’aviez écouté !
  • Combien de fois t’ai-je conseillé de… ?

En Analyse Transactionnelle (A.T.) le Persécuteur est un parent normatif : Il établit les règles, décide, dirige et corrige à la moindre erreur.
 Il ne laisse pas le plus petit écart et n’hésite pas alors à tenir des propos dévalorisants, voire humiliants, à faire des critiques destructrices, à mettre son interlocuteur en position d’infériorité, à faire culpabiliser.

Voyons les spécificités du 3ème acteur du film : le sauveur John Connor

Le Sauveur

Les bénéfices à être le Sauveur :

  • Tenir un rôle gratifiant pour son égo.
  • Avoir une bonne estime de Soi.
  • Présenter une bonne image de soi auprès des autres.
  • Bénéficier de la confiance aveugle d’une personne.
  • Avoir une personne dépendante à disposition.

Phrases classiques :

  • Je suis super occupé mais je vais t’aider malgré tout !
  • Si je fais ça, c’est vraiment pour te rendre service !
  • Allons, laisse-moi m’en occuper !
  • Ça se passerait mieux si tu me laissais m’en occuper !

Le Sauveur n’a aucun intérêt à ce que la situation évolue dans le bon sens : autonomie de la victime ; si la Victime devient responsable, si le problème prend fin, le Sauveur n’a plus de raison d’exister et perdrait ainsi tous ses avantages.

Pour que le Sauveur puisse perdurer, il a besoin d’une Victime mais aussi d’un Persécuteur pour justifier son existence.

En Analyse Transactionnelle (A.T.), le Sauveur est un parent nourricier: Il surprotège en voulant soutenir, marchande en permanence puis cède le plus souvent en trouvant toujours le moyen de justifier l’injustifiable ; le parent nourricier « couve sa relation aux autres comme une poule couve ses œufs »; il s’opposera à un interlocuteur uniquement dans l’unique cas où il est vraiment obligé de le faire ; tant qu’il peut éviter de contraindre son interlocuteur, il le fera.
Il laissera les petits écarts devenir des grands écarts ; il n’osera pas appliquer les sanctions, les mesures disciplinaires nécessaires après avoir menacé plusieurs dizaines voire milliers de fois…

Rappelez-vous sans cesse que vous êtes la personne la plus précieuse pour tou-tes celles & ceux que vous aimez et pour qui vous comptez…

Vous souhaitez mieux gérer les tensions et éviter les effets délétères sur vous (mens sana in corpore sano) ?

En avez-vous assez d’avoir des personnes qui se comportent systématiquement en Victime, en Persécuteur, en Sauveur autours de vous ?
Voulez-vous éviter de rajouter du stress à vos contraintes quotidiennes ?
Ensemble, évitons les frustrations qui sont à l’origine de votre stress (un prochain article).

Alors ensemble, nous saurons comment re-construire durablement « un esprit sain dans un corps sain ».
Ainsi, ensemble, nous saurons éviter durablement les conflits.

Cet article a t’il contribué à une meilleure compréhension des jeux psychologiques délétères, des rôles que vous embrassez pour le pire de votre entourage ?
Alors, laissez-moi votre commentaire ci-dessous.

Vivez-vous malgré tout des situations dans lesquelles vous sentez que vous êtes en état de stress ?
Alors, inscrivez-vous à la Newsletter et laissez-moi un commentaire décrivant ces moments et le(s) caractère(s) perceptible(s) ou observable(s).
Et contactez-moi: direction@neoformations.re / 0692 35 65 65

Jean-Claude YEKPE