Spread the love

En avez-vous assez de ne pas réussir à dire « Non » ?
Souhaitez-vous vraiment trouver un moyen de refuser une proposition sans en être bouleversé-e ?
Cherchez-vous réellement à trouver les mots pour rejeter une demande sans vous en vouloir continuellement ?

Si oui, alors je vais avoir le plaisir de partager avec vous une astuce toute simple pour arriver à dire « non » plus facilement sans blesser l’autre et sans en souffrir.

Cette astuce est une phrase magique qui permet de respecter l’écologie de l’autre et la vôtre par la même occasion.

Vous allez uniquement faire l’effort de l’apprendre, la retenir, l’adapter à votre personnalité et l’utiliser chaque fois que vous entendez une demande et ressentez cet embarras qui vous poussera à dire « Oui » malgré vous.

Si vous souhaitez comprendre pour quelles raisons vous avez autant de mal à dire « Non », contactez-moi & je vous offrirai l’opportunité de réaliser un test, votre inventaire de personnalité, qui déterminera quelle est votre base & quelle est votre phase; ensuite, nous réaliserons une connexion à l’aide de Zoom & je vous expliquerai tout en détail.

Est-ce cette problématique que vous rencontrez ?

Vous êtes embarrassé-e lorsqu’une demande vous est faite et que vous avez spontanément envie:

  • d’être sympa avec votre interlocuteur ?
  • Ou / et de ne pas passer pour quelqu’un d’égoïste ou de méchant ?
  • Et / ou de ne pas blesser la personne qui vous fait la demande ?

Lorsque vous acquiescez spontanément, étranglé-e par les émotions, quelles sont les conséquences en retour ?

  • Vous retrouvez-vous embarrassé-e par la nouvelle situation dans laquelle vous vous êtes embourbée ?
  • Et vous vous en voulez parce que vous n’aviez pas la lucidité de dire « Non » ?
  • Et vous vous sentez coincé-e maintenant que vous avez dit « Oui » ?

Voici l’histoire d’une amie: Sophie:

Sophie a du mal à dire « Non ».
Lorsque son amie Laurence lui demande de l’emmener à l’aéroport le mardi suivant, à 21h30, en précisant que personne d’autre ne peut l’y emmener, Sophie sait qu’en fin de journée elle est tellement épuisée qu’elle va au lit aux environs de 20h30.
Mais Laurence est une de ses meilleures amies; elle ne peut pas laisser tomber; Sophie a peur de la réaction de Laurence; elle a peur de la peine que pourrait vitre Laurence; alors, elle refuse de dire « non »; Sophie dit « Oui ».
Conséquence: le mardi suivant, elle emmène Laurence; et que se passe t’il d’après vous sur la route en rentrant chez elle ?

Pour quelle raison une telle catastrophe a t’elle pu se produire ?

Parce que la semaine précédente, sa sœur Isabelle lui avait demandé de garder ses enfants durant le week-end; Isabelle avait tellement insisté que Sophie avait fini par accepté; Isabelle était partie en week-end amoureux avec son mari Jacques; Sophie était sortie de ce week-end épuisée.

Voici l’histoire d’un copain: Stéphane.

Stéphane également a du mal à dire « non ».
Membre d’une association humanitaire, il a passé tout son week-end du matin jusqu’au soir à réaliser une collecte de denrées alimentaires.
Cet acte noble aurait été chouette si Stéphane n’était pas sorti épuisé de son week-end.
Lors de la dernière étape du marathon de recrutement qu’il devait réaliser contre les 2 derniers candidats dans une grosse entreprise le lundi après-midi, Thierry n’a plus été la hauteur & a perdu une merveilleuse opportunité d’accéder à un poste de rêve.
Son problème est qu’il n’arrive pas à refuser de donner son aide au Club & tous les autres membres le savent.

Nathalie vit les mêmes difficultés:

son supérieur hiérarchique a démissionné à cause des tensions qui existaient entre lui & le N+1; son patron lui a demandé de le remplacer temporairement le temps qu’un nouveau cadre soit recruté; sauf que cela fait 6 mois que Nathalie occupe 2 postes, sans être légitimée dans celui de son supérieur hiérarchique; Nathalie n’ose dire à son patron qu’elle est au bout du rouleau… Elle continue de faire son travail + celui de son supérieur hiérarchique:
Jusqu’au jour où elle fait un Burn-Out qui va la clouer au lit durant 09 mois…

Dire systématiquement « Oui », ne pas arriver à dire « Non » alors que c’est nécessaire peut avoir des conséquences désastreuses:

Plus de services à rendre entraîne plus de taches à réaliser et donc plus de responsabilités à assumer; avoir plus de responsabilités à assumer implique d’avoir moins de temps pour se reposer, moins de créativité et moins de lucidité; avoir moins de lucidité augmente le risque de faire plus d’erreurs, avoir plus de reproches et donc moins de confiance en soi, moins d’estime de soi; avoir moins d’estime de soi augmente les difficultés à dire « Non »…

Quel avenir souhaitez-vous construire ?

Jusqu’à quand avez-vous envie de continuer ainsi ?
A quoi va ressembler votre vie si vous faites un accident demain ?
Qu’est ce que vous allez gagner à maintenir cette situation en l’état ?
Que croyez-vous que vous allez perdre si vous vous autorisez à dire enfin « Non »

Tout set une question de Type de Personnalité & de position de vie naturelle choisie sous stress:

En fonction de votre Type de Personnalité de base ou celui de phase, vous aurez un façon de voir le monde de manière ou une motivation ou une motivation qui vous poussera à dire « Oui » à l’insu de votre plein gré, alors que vous souhaitez dire « Non ».

La solution pragmatique et efficace que nous vous offrons:

La solution pour éviter de vous laisser emporter par le flot des émotions est d’exprimer machinalement, spontanément,  automatiquement, des mots appris par cœur; alors, en prenant son temps pour laisser les émotions se décanter, quitter la porte d’entrée « cœur » et la perception « émotion » pour aller prendre la porte d’entrée « tête » & la perception  pensée factuelle et opinions, vous pourrez retrouverez suffisamment de lucidité pour refuser une proposition qui sera délétère pour votre écologie.

Voici la phrase que nous vous offrons & vous laissons libre d’apprendre & adapter à votre propre personnalité:

« Je serai heureuse/heureux de répondre favorablement à ta demande; je vais malgré tout prendre le temps de vérifier si mes engagement antérieurs me permettront de t’offrir mon aide; je te donnerai ma réponse au plus tard demain ».

Ainsi, vous pourrez utiliser le laps de temps pour réfléchir:

  1. En avez-vous envie ?
  2. En avez-vous les moyens ?
  3. Êtes-vous honnêtement la meilleure personne (compétences) pour le faire ?

Si vous répondez « Non » à l’une de ces questions, alors vous savez ce qui vous reste à finir de faire maintenant que le premier « non » est déjà exprimé:
Proposez à la personne de l’aider à trouver une autre solution & complétez chaque solution qu’elle apporte par une solution que vous apportez… jusqu’à ce que vous trouviez celle qui sera choisie.

Rappelez-vous sans cesse que vous êtes la personne la plus précieuse pour tou-tes celles & ceux que vous aimez et pour qui vous comptez…

Vous souhaitez mieux gérer les tensions et éviter les effets délétères sur vous (mens sana in corpore sano) ?

Ensemble, évitons les frustrations qui sont à l’origine de votre stress (un prochain article).
Alors ensemble, nous saurons comment re-construire durablement « un esprit sain dans un corps sain ».
Ainsi, ensemble, nous saurons éviter durablement les conflits.

Cet article a t’il contribué à une meilleure compréhension des 9 premiers travaux, les trois premiers voyages à réaliser pour bâtir une œuvre durable ?
Alors, laissez-moi votre commentaire ci-dessous.

Vivez-vous malgré tout des situations dans lesquelles vous sentez que vous êtes en état de stress ?
Alors, inscrivez-vous à la Newsletter et laissez-moi un commentaire décrivant ces moments et le(s) caractère(s) perceptible(s) ou observable(s).
Et contactez-moi: direction@neoformations.re / 0692 35 65 65

Jean-Claude YEKPE